vendredi 13 décembre 2013

China Expands Mass Re-education Campaign in Restive Tibetan Area

Tibetan exiles say Chinese authorities have expanded a re-education campaign in the restive county of Driru by locking down at least three monasteries and calling back locals who were studying outside of the Tibetan Autonomous Region (TAR).http://www.voanews.com/
A letter from the area, received by exiled Tibetans who have been observing the situation, said a mass “mental re-education” campaign was being extended in Driru, known as Biru in Chinese, site of recent unrest.
The letter and information received by exiled Tibetans from Driru said the soldiers arrived at the Tarmo Monastery late last month shortly after three monks from that monastery were arrested in Lhasa. The sources said the soldiers took phones, computers, books and old knives.
Photos obtained by VOA's Tibetan service showed lines of military trucks parked bellow what was described as the Tarmo Monastery.
At least eight monks from Rabten Monastery in Driru, who had been studying in Granze prefecture, were arrested and put in a county detention center in Driru, according Shidre, a Dharamsala based Driru observer, who uses a pseudonym.
Meanwhile, the Drongna Monastery in Driru was surrounded by Chinese soldiers recently, but it is not known if the action was temporary or ongoing.

Samdup, a Tibetan from Driru who lives in Belgium, told VOA's Tibetan service about 1,000 people from Driru have been detained since September.

“They are concerned that if Driru is not stabilized first, it could destabilize the entire Tibetan Autonomous Region,” said Samdup.
In August, the government in the Tibetan Autonomous Region launched a special patriotic campaign in Driru. The following month villagers were ordered to fly Chinese national flags from their rooftops. But people in at least two villages reportedly dumped the flags into a river.
Since then, there have been reports of protests, arrests and shootings by police.
Tibetan exiles with close links to Driru say the situation remains tense and arrests are continuing.
Last month, a report from the U.S. Congressional Executive Commission on China said the Chinese government was taking recent unrest in the Tibetan Autonomous Region very seriously.
The report concluded that the way Chinese security forces had responded to protests in Driru County reflected a strong desire to ensure that such incidents remained isolated.

Chinese military trucks outside the Tarmo Monastery in Driru County, Tibetan Autonomous Region
Chinese military trucks outside the Tarmo Monastery in Driru County, Tibetan Autonomous Region
Exilés tibétains disent les autorités chinoises ont étendu une campagne de rééducation dans le comté agitée de Driru en verrouillant au moins trois monastères et rappeler les habitants qui étudient à l'extérieur de la Région autonome du Tibet ( TAR ) .Une lettre de la région, reçu par les Tibétains en exil qui ont observé la situation , a déclaré une campagne de masse " mentale rééducation» était prolongée dans Driru , connu sous le nom Biru en chinois , le site detroubles récents .La lettre et les informations reçues par les Tibétains en exil de Driru a déclaré que les soldats sont arrivés au monastère Tarmo fin du mois dernier , peu après trois moines de ce monastère ont été arrêtés à Lhassa . Les sources ont dit que les soldats ont pris les téléphones , des ordinateurs, des livres et des vieux couteaux .Les photos obtenues par le service tibétain de la VOA ont montré files de camions militaires garés ci-dessous ce qui a été décrit comme le monastère de Tarmo .Au moins huit moines du monastère de Rabten en Driru , qui avait étudié en Granze préfecture , ont été arrêtés et placés dans un centre de détention du comté de Driru , selon Shidre , un observateur Driru basé à Dharamsala , qui utilise un pseudonyme .Pendant ce temps , le monastère Drongna dans Driru a été entouré par des soldats chinois récemment, mais on ne sait pas si l'action était temporaire ou permanente .Samdup , un Tibétain de Driru qui vit en Belgique , a déclaré le service tibétain de VOA environ 1.000 personnes de Driru sont détenus depuis Septembre ." Ils craignent que si Driru n'est pas stabilisée abord , il pourrait déstabiliser la région autonome du Tibet entier ", a déclaré Samdup .En Août , le gouvernement de la Région autonome du Tibet a lancé une campagne patriotique spécial dans Driru . Les villageois mois suivants ont été commandés à voler les drapeaux nationaux chinois sur leurs toits . Mais les gens dans au moins deux villages auraient jeté les drapeaux dans une rivière .Depuis lors , il y a eu des rapports de protestations, les arrestations et les tirs de la police .Exilés tibétains avec des liens étroits avec Driru disent que la situation reste tendue et les arrestations se poursuivent.Le mois dernier , un rapport de la Commission exécutive du Congrès américain sur la Chine a déclaré que le gouvernement chinois prenait des troubles récents dans la région autonome du Tibet très au sérieux .Le rapport a conclu que la façon dont les forces de sécurité chinoises ont réagi aux protestations en Driru comté reflète un fort désir de faire en sorte que de tels incidents sont restés isolés .

Namasté

Je vous invite à suivre

"Voyages et Abstraits"

l'information bouddhiste, pas de commentaire sur ce blog, seuls vos réactions sur g+ et partages sur

Blogger, g+, twitter, facebook et Pinterest.

Merci à vous chers lecteurs.

Contact: chc.fineart@gmail.com