samedi 15 mars 2014

Ethics, Education and Human Development

March 4th 2014 Traduit en français ci-après

Rochester, MN, USA, 3 March 2014 - Early this morning, under skies that were a wintry grey once more, His Holiness the Dalai Lama drove down from Minneapolis through the snowbound Minnesota countryside to Rochester. He is here to attend the Mayo Clinic and undergo his annual medical check up. Once the series of tests and observations had been set in motion, he was able to take time to meet members of the Mind & Life Board to hold a working meeting on the theme ‘Ethics, Education and Human Development’. Their intention was to report back to His Holiness on the progress being made in the project to design a curriculum to bring secular ethics into modern education.
His Holiness the Dalai Lama arriving at the Mayo Clinic in Rochester, Minnesota on March 3, 2014.
Photo/Jeremy Russell/OHHDL
His Holiness began by expressing his ongoing concern about whether the word ‘secular’ properly conveys the idea of values or ethics that embody a universal, impartial, equal, inclusive respect for the fundamental intention of all major religious traditions, while also taking account of those who declare no such religious belief. He reported a conversation he had had with a Muslim who asked about the uneasy tension between science and religion. His answer had been that science is by and large concerned with external matter, while religion is concerned with inner values. He expressed his view that the purpose of faith is the promotion of compassion. The existence of God, meanwhile, is something science can neither prove nor disprove. He mentioned his appreciation of Pope Benedict’s advice that faith and reason, which might be interpreted as religion and science, must go together...READ MORE...Traduction en français suit...Lire la suite...
.


Dan Goleman reported that concern about disturbances among school children had prompted the development of programs that have been successful in making students more self-aware. They develop a better understanding of what is happening in terms of their feelings and what they can do about them. This leads to sensitivity to other people and their needs and ways to respond accordingly. This set of interconnected skills is being taught under the banner ‘Social Emotional Learning’. It relates to work being done on training attention. 


Richie Davidson recounted findings showing that 47% of American adults are not paying attention to what they are doing. He suggested that if solutions are provided early in life it may be possible to offset this problem. His Holiness wondered why it is that Tibetan monks do not seem to talk about their minds wandering in this way.

Davidson went on to describe a long term research project conducted with 1000 people in Dunedin, New Zealand looking at the effects of children’s ability to exercise restraint and self-control. At the age of 32 it seems clear that those who showed more self-control when they were young were happier and more successful all round.
His Holiness the Dalai Lama and members of the Mind & Life Institute Board discussing ‘Ethics, Education and Human Development’ in Rochester, Minnesota on March 3, 2014. Photo/Jeremy Russell/OHHDL
Lately, neuroscience has identified periods of particular sensitivity to development, one when children enter school at 4-7 years old and another in adolescence at 11-17 years old. In this connection there are also findings of a marked decline in the age of the onset of puberty from about 16 years old in some places in the late 19th century to only 9 years old in some places today. This change is attributed to complex factors, changes of diet among them. At the same time the rate at which the brain matures has remained slower, a process not complete for many people until their early 20s.

Richie Davidson also reported very positive results from even short-term compassion training. Invited to comment, His Holiness responded:

“I have nothing to say. Wonderful.”

Diana Chapman Walsh informed His Holiness of something he had said when he and members of Mind & Life had met in Mundgod, South India last year that had moved her:

“How comfortable we are and yet there is so much suffering in the world.”

She told him what little confidence Americans place in their leaders today. Apparently 92% say their confidence in Congress, Wall Street and the Media is below average. His Holiness wondered if it is because expectations are too high. He said:

“Our aim is to help 7 billion human beings. In this country there is a significant possibility that by the end of this century a different kind of leadership will emerge. It’s important that this movement extend across the world so Asians and others do not dismiss it as a merely American trend. I know you’ve begun to work in Europe and parts of Asia; you must also extend into Africa too. Then we can find solutions to humanity’s problems not just American ones. I often refer to America as the leader of the free world, but it will be good to be able to say this or that human problem has been identified and this is what we can do about it.”
His Holiness the Dalai Lama and members of the Mind & Life Institute Board after their meeting on ‘Ethics, Education and Human Development’ in Rochester, Minnesota on March 3, 2014. Photo/Jeremy Russell/OHHDL
Arthur Zajonc introduced Brooke Dodson-Lavelle, senior program officer for Mind & Life’s Ethics, Education and Human Development initiative and asked her how it can be implemented. She began by describing the ethically sensitive child as one who - feels safe, trusts others, values others, cares about others, is sensitive to others and is discerning. In the drafting of the initial curriculum entitled, ‘A Call to Care,’ three modes of care have been identified: receiving care, developing self-care and extending care. This first draft is designed for grades 2-3. It’s a program designed to take needs of both teachers and children into account. His Holiness remarked:

“If you look at the classic Buddhist approach to mental training, it’s always done in terms of the pros and cons. If you do this, these are the benefits that will accrue; if you don’t do it or you do the opposite, these are the drawbacks that arise. In the course of training in compassion, we acknowledge that our survival depends on the rest of humanity. “

Dodson-Lavelle acknowledged the need for taking a holistic view of a fundamentally human task. His Holiness recalled visiting the Pestalozzi School in Switzerland and seeing Palestinian and Israeli children playing naturally together without any sense of barriers between them. When Brooke Dodson-Lavelle mentioned what has been learned and incorporated from work being done in India and other parts of Asia, His Holiness said it will be important to try and bring China on board. Arthur Zajonc mentioned that there is strong interest in this work in Hong Kong. He continued:

“This is the beginning of something that could take up your challenge - how do we learn to care for each other? Another aspect of interdependence, an indicator that we are one world. How do we learn to live with one another? You, Your Holiness, have been an inspiration. We hope the ultimate effects will be widespread and reach many.” His Holiness responded:

“This project may not bear fruit for another 40 or 50 years and you and I won’t be here to see it. But our generation must make a start. The present younger generation are honest and sincere. We can tell them, our generation made these mistakes, if you simply follow them, you’ll only suffer too. This is the time to make a start, to change. I think young people today will follow this direction and that a different, more sensible humanity may emerge, whose leadership too will be different.”

En français:

Rochester , MN , USA, 3 Mars 2014 -  Tôt ce matin , sous un ciel qui était d'un gris d'hiver une fois de plus , Sa Sainteté le Dalaï Lama a visité Minneapolis en passant à travers la campagne enneigée Minnesota à Rochester . Il est là pour assister à la Mayo Clinic et subir son examen médical annuel . Une fois la série de tests et d' observations fait , il a été en mesure de prendre le temps de rencontrer les membres du Conseil d'Ethics et de vie à une réunion de travail sur le thème «L'éthique , l'éducation et le développement humain ». Leur intention était de rendre compte à Sa Sainteté sur les progrès réalisés dans le projet de concevoir un programme pour amener l'éthique laïque dans l'enseignement moderne . Sa Sainteté a commencé par exprimer sa préoccupation constante de savoir si le mot «laïque» exprime bien l'idée de valeurs ou d'éthique qui incarnent , un respect universel , impartiale , égale inclusive à l'intention fondamentale de toutes les grandes traditions religieuses , tout en tenant compte de celles qui déclarent aucune croyance religieuse .

 Il fait état d'une conversation qu'il avait eue avec un musulman qui l'interrogeait sur la tension difficile entre science et religion. Sa réponse a été que la science est en grande partie concernée par la matière extérieure , tandis que la religion est concernée avec des valeurs intérieures . Il a exprimé son point de vue que le but de la foi est la promotion de la compassion . L'existence de Dieu , quant à lui , est quelque chose de la science ne peut ni prouver ni réfuter . Il a mentionné sa satisfaction de l'avis du pape Benoît XVI que la foi et la raison , qui pourrait être interprété comme la religion et la science , doivent aller de pair . Dan Goleman a indiqué que les préoccupations concernant les troubles chez les enfants de l'école avait suscité le développement de programmes qui ont réussi à rendre les étudiants plus conscients . Ils développent une meilleure compréhension de ce qui se passe en termes de leurs sentiments et de ce qu'ils peuvent faire à leur sujet . Cela conduit à la sensibilité à d'autres personnes et de leurs besoins et les moyens de réagir en conséquence. Cet ensemble de compétences interconnectés est enseigné sous la bannière « l'apprentissage social émotionnel ». Elle se rapporte à travailler sur ​​l'attention de formation . 

Richie Davidson a raconté résultats montrent que 47 % des adultes américains ne font pas attention à ce qu'ils font . Il a suggéré que si des solutions sont prévues au début de la vie , il peut être possible de compenser ce problème . Sa Sainteté se demande pourquoi il est que les moines tibétains ne semblent pas parler de leurs esprits errants de cette façon.

Davidson a poursuivi en décrivant un projet de recherche à long terme menée auprès de 1000 personnes à Dunedin , Nouvelle-Zélande à la recherche sur les effets de la capacité des enfants à faire preuve de retenue et de maîtrise de soi . À l'âge de 32 ans, il semble évident que ceux qui ont montré plus de maîtrise de soi quand ils étaient jeunes étaient plus heureux et cela avec plus de succès et longtemps .

Dernièrement , les neurosciences a identifié des périodes de sensibilité particulière au développement , celui où les enfants entrent à l'école à 4-7 ans et  à l'adolescence à l'âge de 11-17 ans . A cet égard, il y a aussi des résultats d'une baisse marquée de l'âge de la puberté de environ 16 ans dans certains endroits de la fin du 19ème siècle à seulement 9 ans dans certains endroits aujourd'hui . Ce changement est attribuable à des facteurs complexes , les changements de régime entre eux. Dans le même temps la vitesse à laquelle le cerveau arrive à maturité est resté lent , un processus pas terminé pour beaucoup de gens jusqu'à ce que leurs début des années 20 .

Richie Davidson a également rapporté des résultats très positifs de même la formation de compassion à court terme. Invité à commenter , Sa Sainteté a répondu :

«Je n'ai rien à dire . Magnifique . "

Diana Chapman Walsh a informé Sa Sainteté de quelque chose qu'il a dit quand lui et les membres de l'esprit et de vie avait rencontré dans Mundgod , Inde du Sud l'an dernier qui l'avait déplacé :

" Comment  sommes nous  à l'aise et pourtant il y a tant de

 souffrances dans le monde . "

Elle lui a dit peu de confiance accordent  Américains à leurs dirigeants aujourd'hui. Apparemment, 92 % disent que leur confiance dans le Congrès , Wall Street et des médias est inférieur à la moyenne . Sa Sainteté demande si c'est parce que les attentes sont trop élevées . Il a dit :

«Notre objectif est d'aider à 7 milliards d' êtres humains . Dans ce pays, il ya une forte possibilité que la fin de ce siècle, un autre type de leadership va émerger . Il est important que ce mouvement s'étendent à travers le monde pour que les Asiatiques et les autres n'ont pas à le rejeter comme une tendance purement américaine. Je sais que vous avez commencé à travailler en Europe et dans certaines parties de l'Asie , vous devez également étendre en Afrique aussi. Ensuite, nous pouvons trouver des solutions aux problèmes de l'humanité , pas seulement les américains. Je parle souvent de l'Amérique comme le leader du monde libre , mais il sera bon d'être en mesure de dire tel ou tel problème humain a été identifié et c'est ce que nous pouvons faire à ce sujet . "

Arthur Zajonc introduit Brooke Dodson - Lavelle , agent principal de programme pour l'esprit et l'éthique de la vie , l'éducation et le développement humain initiative et lui a demandé comment elle peut être mise en œuvre . Elle a commencé par décrire l'enfant éthiquement sensibles comme celui qui - se sent en sécurité , en  confiance avec d'autres , les valeurs des autres , se soucie des autres , est sensible aux autres et est éclairé . Lors de l'élaboration du programme initial intitulé « Un appel aux soins », trois modes de soins ont été identifiés : recevoir des soins , le développement de l'auto- soins et étendre les soins . Ce premier projet est conçu pour les grades 2-3 . Il s'agit d'un programme conçu pour tenir compte des besoins des enseignants et des enfants en compte . Sa Sainteté a fait remarquer :"Si vous regardez à l'approche bouddhiste classique de l'entraînement mental , il a toujours fait en fonction des avantages et des inconvénients . Si vous faites cela , ce sont les avantages qui en résulteront , si vous ne le faites pas ou vous faites le contraire , ce sont les inconvénients qui en découlent. Au cours de la formation dans la compassion , nous reconnaissons que notre survie dépend du reste de l'humanité . "

Dodson - Lavelle a reconnu la nécessité d'adopter une vision globale d'une tâche fondamentalement humaine . Sa Sainteté a rappelé la visite de l'Ecole Pestalozzi en Suisse et voir les enfants palestiniens et israéliens jouer naturellement ensemble sans aucun sens de barrières entre eux. Lorsque Brooke Dodson - Lavelle mentionné ce qui a été appris et intégré de travaux en cours en Inde et dans d'autres parties de l'Asie , Sa Sainteté a dit qu'il sera important d'essayer de faire entrer la Chine à bord . Arthur Zajonc mentionné qu'il y a un vif intérêt dans ce travail à Hong Kong . Il a poursuivi:

" C'est le début de quelque chose qui pourrait prendre jusqu'à votre défi - comment pouvons-nous apprendre à prendre soin les uns des autres ? Un autre aspect de l'interdépendance , un indicateur que nous sommes un monde. Comment pouvons-nous apprendre à vivre avec l'autre ? Vous , Votre Sainteté , avez été une source d'inspiration . Nous espérons que les effets ultimes seront généralisés et atteindre un grand nombre " Sa Sainteté a répondu . :" Ce projet ne peut porter ses fruits pendant 40 ou 50 ans et que vous et je ne serai pas ici pour le voir . Mais notre génération doit prendre un nouveau départ . La jeune génération actuelle est honnête et sincère . Nous pouvons leur dire , notre génération a fait ces erreurs , si vous les suivez tout simplement , vous ne souffrez trop . C'est le temps de prendre un nouveau départ , pour changer . Je pense que les jeunes d'aujourd'hui vont suivre cette direction et que une autre humanité , plus sensible peut émerger , dont la direction sera très différente . "

Namasté

Je vous invite à suivre

"Voyages et Abstraits"

l'information bouddhiste, pas de commentaire sur ce blog, seuls vos réactions sur g+ et partages sur

Blogger, g+, twitter, facebook et Pinterest.

Merci à vous chers lecteurs.

Contact: chc.fineart@gmail.com