samedi 2 août 2014

Matthieu Ricard auteur,



 Le pardon ne consiste pas à pardonner l’acte commis, mais l’imperfection qui réside en chacun de nous. Il implique la reconnaissance d’un potentiel de changement. Même si la personne ne manifeste aucun regret et ne semble pas disposée à changer, le pardon revient à reconnaître que l’auteur du délit est en fait très malade en son esprit et en son être. Il faut alors le regarder comme un médecin considère un aliéné mental, avec soin et avec prudence, mais sans la moindre haine.
3097895995_f6a64c4dfa

Namasté

Je vous invite à suivre

"Voyages et Abstraits"

l'information bouddhiste, pas de commentaire sur ce blog, seuls vos réactions sur g+ et partages sur

Blogger, g+, twitter, facebook et Pinterest.

Merci à vous chers lecteurs.

Contact: chc.fineart@gmail.com