jeudi 13 novembre 2014

Tibet Weekly Update – November 7, 2014, A listing of the top news developments in and around Tibet during the previous week.

Two Tibetan demonstrations in northern Tibet over fair land compensation, education policies
Labrang Demo
Police erect barricades and face off against demonstrators near Labrang monastery
News has emerged of two separate demonstrations – over education and loss of land – that occurred on November 1 and 3 in different areas of Amdo, despite intense security in both areas and the risks of participating in protests in Tibet. READ MORE...

  • Images emerged from Sangchu (Chinese: Xiahe) yesterday showing a large deployment of armed police in response to a group of Tibetans, possibly including Chinese, who sought to peacefully raise their concerns over unfair compensation for land in their home areas, according to information from Tibetan sources. Footage of the protest showed Tibetans apparently reclaiming their banner from police with riot shields and helmets, amid a noisy confrontation that also showed police wielding clubs against unarmed Tibetans.
  • Footage also circulated on social media from Tibet of Tibetan middle school students in Dzoege (Chinese: Ruo’ergai), Ngaba, calling for equality in education on November 1 after an official meeting was held about bilingual education and other policies in the prefecture.For details on both protests, see our report.http://www.savetibet.org/tibet-weekly-update-november-7-2014/

Top Chinese official in Tibet threatens to severely punish Tibetan cadres who support the Dalai Lama: Chen Quanguo, the Tibet Autonomous Region Party Secretary, has had statements published in Global Times and in Tibet Daily threateningly Tibetans who support His Holiness the Dalai Lama. He is quoted saying that “as for cadres who harbor fantasies about the 14th Dalai Group, follow the Dalai Group, participate in supporting separatist infiltration sabotage activities, (they will be) strictly and severely punished according to the law and party disciplinary measures.” These statements come on the heels of new regulationsin some parts of Tibet which explicitly exclude Tibetans who ‘secretly’ hold sympathy for the Dalai Lama from participating in village committees, and may be indicative of a deepening crackdown on support for the Dalai Lama in Tibet. Read more et traduction en français...

ICT asks German company Bosch for information on its involvement in China Surveillance and Security Fair: The International Campaign for Tibet has called upon German company Bosch to release information about the products it was selling at a major surveillance and security fair, China International Exhibition on Public Safety and Security, in Beijing from October 28 to 31. In a letter to Bosch sent on October 27, 2014, the International Campaign for Tibet asked Bosch CEO Volkmar Denner whether they made a Human Rights Impact Assessment prior to the decision to participate in the Fair. So far ICT has not received a reply.

Official ICT statement on the Shugden demonstrators:The International Campaign for Tibet is dismayed by the demonstrations by some Buddhists in the name of “International Shugden Community” aimed at undermining the work of His Holiness the Dalai Lama.

While we leave it to the learned Buddhists to comment on the validity of the issue, our concern is that these Shugden demonstrators are causing great damage to the broader Tibetan issue. The people of Tibet continue to suffer under a ruthless and brutal Chinese regime. On account of this, the Tibetans in Tibet are even sacrificing their lives calling for the return of His Holiness the Dalai Lama and freedom for Tibet. For more please see our full statement.

Misleading reporting on Tibetans in Nepal:A report issued by Asia News gives a misleading impression on the issue of Tibetan refugees in Nepal. Asia News cited Shes Narayan Poudel, chief of the National Commission for the Coordination of refugees, in Kathmandu saying that: “We have decided to no longer provide identity cards to Tibetan refugees. If we continue to recognize them as such, we will face new waves of immigration. And we have no more space.”

ICT has been able to confirm that there is no change in policy in Nepal with regard to Tibetan status. The agreement with the United Nations High Commission for Refugees on the transit of Tibetan new arrivals through Nepal still holds, although the number of Tibetans escaping into exile has plummeted this year, in the context of a steady decline each year since China’s crackdown in Tibet deepened in 2008. Under pressure from China, Nepal stopped issuing or renewing refugee identification cards in 1994 to the long-staying Tibetan community in Nepal.- See more at: http://www.savetibet.org/tibet-weekly-update-november-7-2014/#sthash.9qI4OiZl.dpuf

En français:
La Police érige des barricades et affrontent des manifestants près du monastère de Labrang. La
Nouvelle a émergé de deux manifestations distinctes - en matière d'éducation et la perte de terres - qui ont eu lieu le 1er Novembre et 3 dans les différents domaines de l'Amdo, malgré la sécurité intense dans les deux zones et les risques d'une participation à des manifestations au Tibet.
Image émergé de Sangchu (chinois: Xiahe) hier montrant un grand déploiement de policiers armés en réponse à un groupe de Tibétains, y compris éventuellement chinois, qui a cherché à soulever pacifiquement leurs inquiétudes sur la rémunération inéquitable des terres dans leurs régions d'origine, selon les informations de sources tibétaines. Vidéos de la manifestation a montré Tibétains apparemment récupérer leur bannière de la police avec des boucliers anti-émeute et des casques, au milieu d'un affrontement bruyant que la police a également montré brandissant des clubs contre les  Tibétains non armés.
Egalement diffusé sur les médias sociaux du Tibet de collégiens tibétains dans Dzoege (chinois: Ruo'ergai), Ngaba, appelant à l'égalité dans l'éducation, le 1er Novembre après une réunion officielle a eu lieu sur l'éducation bilingue et d'autres politiques de la préfecture.
Pour plus de détails sur les deux manifestations, voir notre rapport.
http://www.savetibet.org/tibet-weekly-update-november-7-2014/
Un haut fonctionnaire chinois au Tibet menace de punir sévèrement les cadres tibétains qui soutiennent le dalaï-lama

Chen Quanguo, la Région autonome secrétaire du Parti au Tibet, a eu des déclarations publiées dans Global Times et au Tibet Daily menaçant Tibétains qui soutiennent Sa Sainteté le Dalaï Lama. 
Il est cité en disant que "comme pour les cadres qui nourrissent les fantasmes sur le Groupe Dalaï 14, suivre le groupe du Dalaï Lama, participer au financement des activités séparatistes infiltration de sabotage, ils seront strictement et sévèrement punis conformément à la loi et les mesures disciplinaires du parti." ces déclarations viennent sur les talons de nouveau régulations dans certaines parties du Tibet qui excluent explicitement les Tibétains qui «secrètement» détiennent sympathie pour le dalaï-lama de participer à des comités de village, et peut être indicatif d'une répression approfondissement sur le soutien au Dalaï Lama au Tibet.
TIC demande société allemande Bosch pour obtenir des informations sur son implication dans la surveillance et la Chine Foire de sécurité

La Campagne internationale pour le Tibet a fait appel à la société allemande Bosch de communiquer des renseignements sur les produits qu'elle vend à une grande foire de surveillance et de sécurité, la Chine Salon international de la sécurité publique et, à Beijing, du 28 Octobre au 31. Dans une lettre à Bosch envoyé le 27 Octobre 2014, la Campagne internationale pour le Tibet a demandé Bosch PDG Volkmar Denner si ils ont fait une évaluation de l'impact droits de l'homme avant la décision de participer à la Foire. Jusqu'à présent, les TIC n'a pas reçu de réponse.
Déclaration officielle des TIC sur les manifestants Shougdèn

La Campagne internationale pour le Tibet est consternée par les démonstrations par certains bouddhistes au nom de la «communauté internationale Shougdèn" visant à saper le travail de Sa Sainteté le Dalaï Lama.
Alors que nous laissons aux bouddhistes appris à formuler des observations sur la validité de la question, notre préoccupation est que ces manifestants Shougdèn causent de grands dommages à la question plus large du Tibet. Les gens du Tibet continuent de souffrir sous un régime chinois impitoyable et brutal. En raison de cela, les Tibétains au Tibet sont même sacrifier leur vie pour demander le retour de Sa Sainteté le Dalaï Lama et la liberté pour le Tibet. Pour plus s' il vous plaît voir notre déclaration complète.

Rapports sur les Tibétains au Népal:
Un rapport publié par l'Asie Nouvelles donne une impression trompeuse sur la question des réfugiés tibétains au Népal. Asie Nouvelles cité Shes Narayan Poudel, chef de la Commission nationale pour la coordination des réfugiés, à Katmandou en disant que: "Nous avons décidé de ne plus fournir des cartes d'identité aux réfugiés tibétains. Si nous continuons à les reconnaître en tant que tel, nous devrons faire face à de nouvelles vagues d'immigration. Et nous avons plus d'espace. "
TIC a été en mesure de confirmer qu'il n'y a aucun changement dans la politique au Népal en ce qui concerne le statut du Tibet. L'accord avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés sur le transit des tibétains  arrivants par le Népal est toujours valable, même si le nombre de Tibétains échapper à l'exil a chuté cette année, dans le contexte d'une baisse constante chaque année depuis la répression chinoise au Tibet approfondi en 2008. Sous la pression de la Chine, le Népal a cessé de délivrer ou de renouveler les cartes d'identité de réfugiés en 1994 à la communauté à long rester tibétain au Népal.

- Voir plus: http://www.savetibet.org/tibet-weekly-update-november-7-2014/#sthash.9qI4OiZl.dpuf

Namasté

Je vous invite à suivre

"Voyages et Abstraits"

l'information bouddhiste, pas de commentaire sur ce blog, seuls vos réactions sur g+ et partages sur

Blogger, g+, twitter, facebook et Pinterest.

Merci à vous chers lecteurs.

Contact: chc.fineart@gmail.com