dimanche 23 août 2015

Tibetan political prisoner moved to hospital after complaint of 'stomach pain' in Qinghai [Friday, August 21, 2015 18:05] By Tenzin Monlam

DHARAMSHALA, August 21: A Tibetan political prisoner was transferred to an emergency care facility at the Qinghai Red Cross Hospital in Xining following complaints of severe stomach pain, reported the Radio Free Asia.


Phuntsok, 50, was arrested in connection with the self-immolation protest by a Tibetan monk named Dhamchoe Sangpo in February 2012.

Phuntsok was one of the three tantric practitioners arrested during the Chinese authorities' mass arrest drive after Dhamchoe's self immolation. 

Dhamchoe was a monk Bongthak Ewam Tare Shedrup Dhargey Ling monastery in Tsongon, Amdo. The monastery began to face severe repression from the local Chinese authorities after one of its monks, Kalsang, protested against a silver mining project in the region. 

Dhamchoe set himself on fire on February 17, 2012 to protest Chinese repression on his monastery and particularly the cancellation of a traditional prayer festival of his monastery. 

Phuntsok and his fellow tantric practitioners at Sang-ngak Tengye Norbu Ling practice center, Jampa and Sherab, were detained for their alleged involvement in the protest following Dhamchoe's self immolation and passing on the news abroad. He and his friends were sentenced to four to six years of rigorous imprisonment.


“Recently, Phuntsok, the oldest of the three, suffered from severe problems with his stomach, and he has been transferred from prison to the Qinghai Red Cross Hospital in Xining,” RFA quoted its source who requested anonymity.

 According to the source, he is kept under surveillance of armed police officials at the hospital and the family members are not allowed to visit him.

Chinese authorities have arrested family members, relatives and friends of Tibetans who have carried out self immolation protests in the past. In Zoege County, the authorities issued a circular listing 16 articles that warn Tibetans of harsh punishments for any link to self immolation protests in 2013. 
En Français, clic sur Plus d'infos ( les lecteurs me demandent les informations en anglais, bien que ce blog soit Français, c'est pour cela que vous trouverez le français souvent en seconde position)
Dharamsala, le 21 Août: Un prisonnier politique tibétain a été transféré dans un établissement de soins d'urgence à l'hôpital de la Croix-Rouge dans le Qinghai Xining la suite de plaintes de douleurs à l'estomac, a rapporté la Radio Free Asia.

Phuntsok, 50, a été arrêté dans le cadre de la manifestation auto-immolation d'un moine tibétain nommé Dhamchoe Sangpo en Février 2012.

The 142 Tibetans have resorted to self-immolation as a form of protest against the Chinese government since 2009. Phuntsok était l'un des trois pratiquants tantriques arrêtés pendant la messe de route de l'arrestation par les autorités chinoises après l'auto immolation de la Dhamchoe.

Dhamchoe était un moine Bongthak Ewam Tare Shedrup Dhargey Ling monastère Tsongon, Amdo. Le monastère a commencé à faire face à une sévère répression des autorités chinoises locales après l'un de ses moines, Kalsang, a protesté contre un projet minier d'argent dans la région.

Dhamchoe lui-même mis le feu le 17 Février 2012 à protester contre la répression chinoise sur son monastère et notamment l'annulation d'un festival de prière traditionnelle de son monastère.

Phuntsok et ses pratiquants tantriques Fellow à Sang-ngak centre de pratique Tengye Norbu Ling, Jampa et Sherab, ont été arrêtés pour leur implication présumée dans la protestation suivante auto immolation de la Dhamchoe et passant sur les nouvelles à l'étranger. Lui et ses amis ont été condamnés à quatre à six ans de réclusion criminelle.

"Récemment, Phuntsok, le plus ancien des trois, a souffert de graves problèmes avec son estomac, et il a été transféré de la prison à l'hôpital de Qinghai Croix-Rouge à Xining,« RFA cité sa source qui a requis l'anonymat. Selon la source, il est maintenu sous surveillance de fonctionnaires de police armées à l'hôpital et membres de la famille ne sont pas autorisés à lui rendre visite.

Les autorités chinoises ont arrêté des membres de la famille, parents et amis de Tibétains qui ont réalisé des manifestations auto immolation dans le passé. Dans Zoege County, les autorités ont émis une circulaire fiche 16 articles qui mettent en garde les Tibétains de peines sévères pour tout lien vers des manifestations auto immolation en 2013.

Les 142 Tibétains ont eu recours à l'auto-immolation comme une forme de protestation contre le gouvernement chinois depuis 2009.http://www.phayul.com/news/article.aspx?id=36394&article=Tibetan+political+prisoner+moved+to+hospital+after+complaint+of+%27stomach+pain%27+in+Qinghai

Namasté

Je vous invite à suivre

"Voyages et Abstraits"

l'information bouddhiste, pas de commentaire sur ce blog, seuls vos réactions sur g+ et partages sur

Blogger, g+, twitter, facebook et Pinterest.

Merci à vous chers lecteurs.

Contact: chc.fineart@gmail.com